Blog e-réputation, SEO et Content Marketing

Immobilier : 4 astuces pour booster votre e-réputation

Dans un marché immobilier morose, l’immobilier en ligne offre un vrai rayon de soleil. Tous supports numériques confondus, près d’un tiers des 46 millions d’internautes recensés en France se sont connectés à un site dédié à l’immobilier au cours du mois de mars 2015, selon une enquête publiée le 11 juin 2015 par Médiamétrie . La France est sur le podium des pays où l’audience est la plus forte derrière l’Australie.

Une e-réputation bien gérée est donc importante. Avant de prendre une décision, l’internaute recherche en effet des informations sur les blogs, les forums, les réseaux sociaux…« La préparation et la construction d’un projet immobilier se fait aujourd’hui totalement sur Internet », explique Roland Tripard, Président de Seloger.com.

Quelles actions mener pour booster votre e-réputation ?

Différentes astuces peuvent vous permettre de soigner votre e-réputation.

E-réputation immobilier : utilisez les témoignages clients à bon escient

Immodvisor, Top Agences… Les sites qui permettent aux internautes de donner leur avis sont de plus en plus nombreux dans le domaine de l’immobilier.

Ne laissez pas passer cette occasion de soigner votre e-réputation.

Comment faire ? Par exemple, sur Tripadvisor, vous pouvez “interagir”. Ne laissez pas lettres mortes les commentaires du public et répondez aux attentes exprimées !

Pour transformer les avis négatifs en quelque chose de positif, essayez de comprendre le problème  et proposez d’éventuelles solutions pour y remédier. N’hésitez pas à faire un post public de votre commentaire afin de faire connaitre votre solution aux internautes.

réponse immobilier client immodvisor

Exemple de réponse d’une entreprise à un avis sur Immodvisor

Un outil comme Immodvisor peut ainsi valoriser votre image et « permettre  d’augmenter [votre] visibilité, et de développer [votre] chiffre d’affaires », expliquait récemment Jean-Pierre Emeriau, le fondateur du site.

E-réputation immobilier : faites de Twitter un ami

Riche de 2,3 millions d’utilisateurs actifs en France en 2015, Twitter reste encore incompris par un grand nombre d’acteurs du secteur immobilier car ce réseau social peut présenter des rouages difficiles à aborder.

Différentes étapes peuvent être mises en place pour développer une présence efficace sur le site de micro-blogging. Suivez d’abord les influenceurs de votre domaine, mais également les organismes et les associations qui vous concernent au niveau local. Astuce pour trouver des influents dans votre domaine : tapez le hashtag #immobilier dans le moteur de recherche de Twitter puis aller dans « comptes », pour voir les profils influents.

Autre point, apprenez à personnaliser votre biographie sur Twitter. Par exemple, les collaborateurs ambassadeurs de Century 21 personnalisent leur biographie sur Twitter en indiquant leur agence de référence ainsi que leurs coordonnées. Leurs profils peuvent être accompagnés d’un logo de l’entreprise. Un réflexe simple mais professionnel de la relation client.

Screenshot century 21 immobilier

Exemple du profil Twitter de Laurent Vimont, président de Century21

Une fois votre compte créé, relayez des informations sectorielles, c’est-à-dire des informations sur le marché, les nouveautés juridiques…

Ces actions peuvent vous donner une image sérieuse et également vous faire prendre de l’avance sur la concurrence.

Elles peuvent aussi vous amener crédibilité et influence, notamment au niveau local. Un utilisateur enthousiasmé par vos partages consultera plus facilement votre site et pourra se transformer en lead, en s’inscrivant par exemple à votre lettre d’information.

E-réputation immobilier : mobile : investissez pour bénéficier de son potentiel grandissant

Dans la gestion de votre e-réputation, n’oubliez pas d’incorporer le mobile. Ce support n’a pas fini de vous offrir des clients et de la visibilité.

En effet, d’après l’enquête publiée le 11 juin 2015 par Médiamétrie, 4,1 millions de mobinautes sont allés visiter des sites immobiliers en mars 2015.

Médiamétrie mobinautes e-réputation immobilier

L’évolution du nombre de mobinautes sur les sites immobiliers selon Mediamétrie (source : http://www.ff2i.org/wp-content/uploads/2-mediametrie-FF2i-2015_VF.pdf)

Vous pouvez adopter un site en « mobile first », afin d’offrir une expérience utilisateur idéale pour l’internaute. Sinon, l’utilisation du responsive design sur votre site peut aussi vous permettre  de vous adapter à tous les supports utilisés par les internautes. Une manière de lui permettre de bénéficier pleinement d’innovations dans le secteur de l’immobilier, comme les visites virtuelles en compagnie d’un agent immobilier bien réel.

Vous pouvez également proposer une application mobile aux internautes. Cela leur permettra notamment, grâce à la géolocalisation, de situer le bien voulu par rapport à des infrastructures de santé, d’éducation ou de culture.

E-réputation immobilier : (re) positionnez-vous avec le .immo

Vous pouvez également simplifier et exposer clairement votre expertise métier grâce à l’achat d’un nom de domaine en .immo.

Accessibles depuis décembre dernier, les .immo ont surtout été adoptés par les petites agences locales ou les agents immobiliers indépendants. En juin 2015,  « seuls 10 000 noms de domaine en .immo » ont été vendus, déplorait Sophie Gironi, directrice de la communication chez le bureau d’enregistrement et hébergeur Gandi.

Pour une création d’agence, ou pour être propriétaire de l’ensemble des noms de domaine qui se rapportent à votre marque, réserver un nom de domaine en .immo peut s’avérer judicieux. Comptez environ 25 euros par an pour cela.

Conclusion : gérez votre e-réputation pour accompagner l’internaute

Posséder une bonne e-réputation vous permettra d’être un partenaire privilégié pour l’internaute, qui nécessite un besoin d’expertise et d’accompagnement très important.

Les chiffres impressionnants de l’audience des sites immobiliers et l’arrivée en force du mobile sur votre secteur rendent d’autant plus obligatoire une stratégie numérique pertinente.

Pour être pleinement efficaces, ces astuces doivent s’intégrer dans les différentes étapes qui permettent de gérer votre e-réputation : diagnostic de votre présence sur Internet et de votre positionnement, reconnaissance de vos influenceurs, réponse appropriée au bad buzz ou création d’une veille.

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).