• Twitter
  • Pin It
  • Twitter
  • Pin It

S’informer de l’actualité est une activité en augmentation de 17 points sur les réseaux sociaux depuis 2012, selon une étude de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) et du Conseil général de l’économie parue dans le « Baromètre du numérique 2015 », réalisée sur 2 209 français âgé de 12 ans et plus. 71 % des internautes se sont informés de l’actualité en 2015, contre 54 % en 2012.

Cette augmentation concerne en premier lieu les 25-39 ans (+ 25 points), les employés (+ 23 points), les personnes au foyer (+ 27 points) et celles disposant de faibles revenus (+ 25 points). Elle concerne également les 12-17 ans (+ 21 points), les habitants de Paris et de son agglomération, les plus nombreux à invoquer cette raison (respectivement 77 % et 79 %). Les non-diplômés (64 %) et les retraités (61 %) sont les moins sensibles à cela.

Intégrés à nos modes de vie et boostés par le taux de pénétration des smartphones (notamment chez les jeunes) et le multi-écran, les réseaux sociaux deviennent des relais d’information privilégiés. Pour l’instant, en France, Facebook domine (avec 41 % des sondés qui ont utilisé le réseau social au cours de la semaine passée pour trouver, lire, partager ou commenter de l’information, représentant une augmentation de 6 points en un an), talonné par YouTube (18 %) et WhatsApp (9 %), selon le rapport annuel du Reuters Institute britannique, réalisé sur 20 000 sondés de 12 pays d’Europe.

Les réseaux sociaux et les éditeurs profitent notamment de la connexion de plus en plus importante des internautes, via les applications liées à l’actualité. Les internautes utilisent davantage le mobile que les médias « traditionnels » comme la télévision ou la radio. Egalement, les éditeurs sont plus présents sur les réseaux sociaux.

Facebook propose par exemple depuis l’année dernière des contenus sur « Instant articles », uniquement disponible sur l’application pour iPhone.

évolution réseaux sociaux facebook instant article

Copie d’écran du site Mashable sur l’appli de Facebook

Nouveauté : alors qu’avant, les éditeurs postaient des contenus avec un lien vers leur site, désormais avec ces applis, l’utilisateur voit une version hébergée directement sur l’application du réseau social.

Premier à se lancer dans l’aventure en France, le Parisien a depuis été suivi par d’autres. Le 12 avril prochain, la firme de Mark Zuckerberg rendra « Instant Articles » accessible à tous les éditeurs, quelle qu’en soit l’importance.

Des usages plus convenus révélés par le sondage

Autres indications du sondage de l’ARCEP et du Conseil général de l’économie :

  • 91 % des sondés utilisent les réseaux sociaux pour entretenir les liens avec leurs proches.
  • 82 % les utilisent pour se divertir.
  • 79 % les utilisent pour partager des photos ou des vidéos avec des proches.

évolution utilisation réseaux sociaux