Blog e-réputation, SEO et Content Marketing

30 points clés SEO à respecter lors de la refonte d’un site

SEO refonte site

Depuis quelques mois, l’idée d’entamer une refonte vous trotte dans la tête ? Nouveau design, ajout de fonctionnalités, changement de CMS, remise à niveau technique ou encore amélioration du parcours utilisateur sont autant de raisons qui peuvent vous pousser à opter pour une refonte. Faire évoluer votre site est une très bonne idée, mais attention à ne pas foncer tête baissée ! Avant de franchir le pas, certaines précautions sont à prendre si vous ne voulez pas voir votre site disparaître des radars… Comment préparer votre refonte et quels sont les points de vigilance à garder en tête pour conserver la qualité de votre SEO ? Dans cet article, nous allons découvrir des points élémentaires à considérer avant, pendant et après votre refonte mais aussi les techniques pour tester et recetter votre nouveau site avant la mise en production !

Avant d’entamer une refonte : comment se préparer ?

Vérifier la cohérence de l’architecture du site

Qui dit refonte, dit nouveau design, et par conséquent nouvelle arborescence ! En d’autres termes, votre refonte est le moment propice pour réfléchir à la qualité et à la cohérence de votre arborescence actuelle. Et vous auriez tort de vous en priver ! Votre nouvelle arborescence doit être structurée de façon à proposer une meilleure expérience utilisateur et à améliorer votre taux de rebond. Plus votre arborescence est claire, plus les crawlers pourront parcourir facilement votre site et indexer vos nouveaux contenus.

Arborescence refonte

La meilleure façon de matérialiser votre future arborescence est de la dessiner. Cet exercice vous aidera à vérifier que toutes les pages sont présentes et à identifier les liens logiques entre chacune d’elle, à peut-être créer de nouvelle catégories. La structure de vos URL pourra aussi être définie lors de la construction de l’arborescence.

Réaliser un audit sémantique

Lors de votre refonte, il est indispensable d’inclure un audit sémantique à votre audit SEO global. Cette étape est l’occasion de faire le point sur votre stratégie de mots clés et de répondre à plusieurs questions :

  • quels sont les mots clés sur lesquels vous apparaissez actuellement ?
  • quels sont les mots clés stratégiques sur lesquels vous souhaitez apparaître ?
  • quel est le volume de recherche sur ces différents mots clés ?
  • quelle est la stratégie de vos concurrents ?

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons afin de vous positionner sur plus de critères de recherche pour trouver de nouvelles sources de trafic. Cet audit sémantique constituera la base de votre stratégie de contenus : ne faites pas l’impasse !

Maillage interne et gestion de la profondeur des pages stratégiques

Une fois l’arborescence et l’analyse sémantique réalisées, il est temps de vous pencher sur le maillage interne de votre futur site. Une fois de plus, réalisez un audit de l’existant et prenez du recul. Listez précisément les différents axes d’amélioration sur lesquels vous pourriez travailler. L’idée est de vous focaliser sur les pages stratégiques à positionner en priorité et de créer des liens internes entre les pages les plus riches. Ne perdez jamais de vue que le maillage interne doit faciliter la lecture de votre site aux Googlebots.

Anticiper les performances de chargement du site et version Mobile Friendly

Votre refonte est une excellente occasion pour réaliser des améliorations techniques de votre site. Le temps de chargement de votre site est un élément à considérer avec précaution, car il impacte de façon non négligeable votre SEO. Un client qui attend est un client perdu ! Google a donc tendance à privilégier les sites qui présentent un court temps de chargement en les positionnant mieux sur la SERP. Si votre nouveau site a vocation à être plus lourd que le précédent, rapprochez-vous de votre hébergeur qui vous proposera une solution adaptée à vos nouveaux besoins.

Idem pour l’accessibilité de votre site et son confort d’utilisation peu importe le device utilisé : si vous n’avez de version responsive, prévoyez de l’intégrer au cahier des charges de votre refonte.

Budget crawl

Intégrer la notion de budget de crawl

Lorsque votre site est mis en ligne, il va être visité et analysé par les Googlebots : cette action s’appelle le crawl. Pour crawler un site, Google alloue une certaine ressource qui est déterminée par plusieurs critères : la taille du site, la vitesse d’exploration, la fréquence de mises à jour, la qualité du contenu et le nombre de clics…

Si votre nouveau site comporte peu de pages, il y a de fortes chances pour que le Googlebot les crawl toutes et les indexe au fur et à mesure. Mais si votre site comporte plusieurs milliers de pages, alors seules quelques unes seront crawlées en fonction du budget de crawl disponible. Lors d’une refonte, l’enjeu est d’indiquer aux bots quelles sont  les pages à visiter en priorité et à indexer, en l’occurrence vos pages les plus stratégiques en terme de SEO.  

Après la mise en ligne de votre nouveau site : quelles optimisations SEO ?

Votre nouveau site vient d’être livré et vous êtes ravi du résultat. Mais avant de vous réjouir, un certain nombre d’éléments On-site et Off-site sont à vérifier pour concevoir une stratégie SEO inébranlable à l’occasion de votre refonte. Tour d’horizon des points élémentaires à prendre en considération pour une mise en production sans accroc !

Comment optimiser le SEO On-site lors d’une refonte ?

Les optimisations techniques de base

Premier élément à prendre en considération : est-ce que toutes les optimisations SEO de base ont été correctement réalisées ? Est-ce que votre site à ce que votre site puisse être correctement indexé ? Pour le savoir, il faut considérer :

  • la balise TITLE : sur chaque page de votre nouveau site, est-ce que la balise TITLE est correctement renseignée ? Est-elle représentative de votre activité ?
  • la balise META description : si elle n’est pas rédigée, Google la génère automatiquement, et son contenu n’est donc pas optimisé.
  • le fichier robots.txt : lorsque vous travaillez sur la version du site en pré-production, pensez systématiquement à insérer la balise “ noindex “ dans votre code HTML pour bloquer l’indexation de vos pages. Une fois le site mis en production, il faudra donc vous assurer que le site est crawlable, et donc indexable.

L’optimisation des images

Photos, graphiques, dessins, schémas… Peu importe leur forme, votre site comporte très certainement des images. Pour que ces fichiers images puissent être référencés, veillez à ce que les balises ALT soient correctement renseignées. C’est grâce à cette balise que les robots peuvent comprendre le contenu de vos images et les indexer.

Pensez systématiquement à renommer vos fichiers avant de les mettre en ligne sur votre site. Si vous ne le faisiez pas sur votre ancien site, c’est le moment de vous y mettre !

Balisage Hn
Balisage Hn sur les différentes typologies de pages

Grâce au balisage Hn, Google va comprendre la structure de vos pages et leur hiérarchie. En vous basant sur votre analyse sémantique, tentez de placer les principaux mots clés dans les titres de plus haute importance, attention tout de même à la sur-optimisation…

Sur votre nouveau site, vous avez très certainement différentes typologies de pages (page produit, page article, page marque…), il faudra donc définir pour chacune d’elles un format de balisage Hn adapté.

Balises canoniques à mettre en place

Le duplicate content est une pratique à bannir en SEO. Mais selon votre activité, il est possible que votre nouveau site comporte plusieurs pages aux contenus très proches ou similaires. Si c’est le cas, il est indispensable de mettre en place des balises canoniques. Elles servent à indiquer aux Googlebots la page à indexer, mais aussi que votre site possède volontairement des contenus dupliqués.

Navigation à facettes à configurer

Si votre nouveau site propose un grand nombre de produits, la navigation à facettes est une bonne alternative pour améliorer le parcours utilisateur, mais aussi votre SEO ! Mais cette opportunité n’est pas sans risque. Une navigation à facettes mal gérée peut très sérieusement entraver le bon référencement de votre nouveau site !

Structure URL

Vérifier la structure des URL

Sans intervention, les URL de vos pages sont générées automatiquement à partir du contenu de la la balise H1, ou de façon aléatoire. Lors de votre refonte, pensez systématiquement à vérifier qu’elle contiennent bien les mots clés qui définissent votre page et conservez une certaine cohérence sur l’ensemble du site. Google n’apprécie pas les changements intempestifs d’URL alors, construisez-les correctement du premier coup !

Présence d’un fil d’Ariane

Essentiel à la navigation, le fil d’Ariane permet au visiteur de savoir en un coup d’oeil où il se trouve sur le site et de pouvoir retracer son chemin de navigation. Mais il a aussi son importance en terme de SEO. En utilisant le format Schema.org, vous pourrez construire un fil d’Ariane qui sera affiché sur la SERP grâce aux microdatas. Sur votre nouveau site, veillez à la cohérence entre le fil d’Ariane et l’architecture du site.

Gestion de la pagination

Si votre site détient un nombre important de pages, que ce soit en termes d’articles, de posts ou de produits, la pagination sera d’une grande utilité à votre visiteur pour naviguer sur votre site et ne pas se perdre. Mais pas que. La pagination est aussi un élément important pour économiser votre budget de crawl et éviter le duplicate content. Si la pagination n’était pas, ou peu, prise en compte sur votre premier site, c’est le moment d’y penser !

Configuration du fichier sitemap.xml

Ce fichier doit être conçu de façon stratégique car il servira de base aux Google bots pour identifier et explorer les différentes pages à indexer. Voyez ce fichier comme une invitation au crawl, action qui prend toute son importance, notamment pour des sites conséquents ou à l’arborescence particulière.

Optimisation de la page d’accueil

La page d’accueil est l’une des pages les plus importantes de votre site, tant pour vos utilisateurs que pour les moteurs de recherche. C’est sur celle-ci que la majorité des utilisateurs arrivent, mais c’est aussi la page qui bénéficie généralement du plus grand nombre de backlinks. La homepage doit donc être clairement structurée et optimisée SEO tant au niveau des images que des textes. Accordez aussi une grande importance à la qualité du maillage interne, pour exploiter au mieux le jus de la homepage.

Configuration des micro données  

micro données

Les micro données apportent de précieuses informations aux moteurs de recherche et viennent enrichir les résultats de recherche. Elles permettent par exemple d’afficher directement sur la SERP le fil d’Ariane ou les notes attribuées à un produit.

Vérifier la qualité du responsive design

Si votre version responsive n’était pas au top du top sur votre V1, plus d’excuse pour qu’elle ne le soit pas sur la nouvelle version de votre site ! Ce critère est désormais d’une grande importance, notamment avec le Mobile First Index. Google privilégie l’affichage des sites ayant une version responsive dans les résultats de recherche, mais a même tendance à sanctionner ceux qui n’en ont pas ! Perte de positions, chute de trafic, dégringolade du chiffre d’affaires : ne faites pas l’impasse sur le responsive !

Comparaison des performances du site entre l’ancienne version et le site cible

Le but d’une refonte est d’avoir un site plus performant que le précédent, non ? Pour vous assurer que votre nouveau site présente de meilleures performances que l’ancien, le mieux est de réaliser un audit qui vous indiquera si vos images sont compressées, si le site gère correctement les ressources…

Si ce n’était pas déjà le cas sur votre ancien site, le passage au protocole HTTP/2 va vous permettre de réduire drastiquement le temps de chargement de votre site avec comme bénéfices une expérience utilisateur améliorée et un bon signal SEO transmis à Google !

Audit du nouveau maillage interne

Grâce à un audit, vous pourrez évaluer la qualité du maillage interne de votre nouveau site. Si votre arborescence est minutieusement pensée, vous n’aurez aucun mal à construire un maillage de qualité. Ancres diversifiées et liens entre pages stratégiques sont les clés pour enrichir votre maillage interne !

Audit de la profondeur des contenus

Dans le cas d’une migration, vous devez vous assurer que l’architecture de votre site est cohérente avec le niveau de profondeur de vos pages stratégiques et votre stratégie SEO. Les pages les plus importantes doivent donc être facilement accessibles et implantées dans une arborescence logique, tant pour l’utilisateur que les robots.

Protocole https

Implémentation correcte du protocole HTTPS

Refonte oblige, le passage au Https n’est plus une option négociable ! Gain de confiance de la part des utilisateurs, sécurité supplémentaire pour le propriétaire du site et meilleur positionnement sur la SERP : voici les avantages du HTTPS. Même si ce certificat a un coût et que sa mise en place demande un minimum de connaissances techniques, la refonte est une excellente occasion pour franchir le pas.

Pour un site international, 2 points de vigilance supplémentaires pour construire un SEO de qualité sur votre nouveau site.

Vérifier la configuration Hreflang

Dans le cas d’une présence à l’international et / ou d’un site multilingue, une gestion astucieuse des différents sites est de mise pour gérer les doublons de site et ainsi se protéger des pénalités liées aux contenus dupliqués. En utilisant à bon escient la balise hreflang-markup, Google saura quelle est la version de votre site la plus pertinente à présenter à l’utilisateur selon sa position géographique. Si votre

En complément, vous pouvez aussi utiliser le lien attribut ‘’ x-default ‘’ pour préciser à Google la page à envoyer par défaut à l’utilisateur dans le cas où aucune page spécifique ne soit définie pour sa position géographique. Dans les pays où plusieurs langues sont parlées, cette configuration prend tout son sens !

Comment optimiser le SEO Off-site lors d’une refonte ?

Une fois toute la partie On-site mise à plat, il est temps de nous pencher sur tout le volet Off-site. Dans cette partie, nous abordons entre autres les problématiques liées au positionnement des concurrents, à la qualité des backlinks ou encore à l’utilisation de la Search Console.

Etat des lieux globale des statistiques SEO du site

La première étape de la mise à niveau Off-site consiste à réaliser un état des lieux des statistiques SEO globales du site . L’outil le plus performant et le plus complet pour réaliser ce type d’analyse reste SEMrush.

Étudier le positionnement du site sur des mots clés stratégiques

L’objet de cette analyse est de comparer les résultats de votre site avec celui de vos concurrents sur des mots clés stratégiques de votre secteur d’activité. Vous pourrez ainsi vous fixer des objectifs de positionnement mais aussi avoir de nouvelles idées de mots clés et requêtes à fort potentiel.

La refonte est une bonne occasion de revoir votre stratégie éditoriale et donc de vous questionner sur de nouvelles opportunités de trafic.

Comparer les liens externes de votre site avec ceux des concurrents

En étudiant les backlinks dont disposent vos concurrents, vous pourrez plus facilement identifier de nouveaux spots porteurs sur lesquels poster des articles sponsorisés. Pour ce faire, concentrez-vous sur le top 10 des concurrents ayant le plus de liens et listez les sites les plus qualitatifs sur lesquels ils se positionnent. Avant d’envoyer des backlinks sur des sites externes, renseignez-vous sur les statistiques du site en question, car un backlink de mauvaise qualité pourrait avoir l’effet inverse à celui recherché ! Pour mettre toutes les chances de côté de doubler vos concurrents, le mieux reste encore de vous immiscer sur des terrains jusqu’alors inexploités.

Comparer le trafic du site cible à celui des concurrents

Au-delà d’une connaissance affinée de la stratégie de mots clés et des backlinks obtenus par vos concurrents, la donnée du trafic organique généré par les concurrents est aussi intéressante à exploiter à titre de comparaison.

La Google Search Console : la meilleure alliée de votre SEO

Google Search Console

Les données collectée par votre Google Search Console sont d’une aide sans égale dans l’analyse de vos performances SEO. Elle est assurément l’outil de prédilection de n’importe quelle personne qui souhaite travailler son référencement naturel. Si vous n’aviez pas linké cet outil sur votre ancien site, vous ne pouvez malheureusement pas disposer des données qui le concerne. En l’installant sur votre nouveau site, vous pouvez obtenir quelques précieuses informations, dont :

  • les erreurs de crawl répertoriées par les robots qu’il faudra corriger au plus vite pour garantir une indexation de qualité.
  • les erreurs 404 listées de façon détaillées et qui correspondent aux erreurs d’exploration, le plus souvent dues à la migration.
  • la liste des pénalités, appelées ‘’ actions manuelles ‘’ par Google, subies par le site et qui peuvent entraîner un déclassement.

Tests, phase de recettage et mise en production

Phase préparatoire, optimisation On-site, optimisation Off-site : votre check-list est bientôt complète. La dernière étape consiste à effectuer les derniers tests et le recettage afin de vous assurer que la mise en production se déroulera correctement… et que votre site pourra commencer à se positionner dès sa mise en ligne !

S’assurer que les redirections 301 sont correctement faites et fonctionnelles

Redirection 301

La redirection 301, aussi appelée redirection permanente (à ne pas confondre avec la redirection 302 qui est temporaire), permet de rediriger automatiquement un lecteur ou un bot de l’ancienne page vers la nouvelle. Leur but est avant tout d’éviter les erreurs 404, fatales pour votre référencement. Côté robot, cette redirection indique un changement d’URL afin qu’il puisse également désindexer l’ancienne URL au profit de la nouvelle. Indispensable pour conserver votre score SEO et votre jus, vos redirections 301 doivent être listées avec précision dans le fichier .htaccess qui indique au serveur les actions à effectuer.

Si une ou plusieurs de vos anciennes pages ne trouvent pas de correspondance sur votre nouveau site, vous pouvez les rediriger vers la homepage ou vers une page au contenu proche.

Vous aviez déployer une stratégie de netlinking sur votre ancien site ? Même technique, il faut employer astucieusement les redirections 301 pour conserver vos backlinks !

Vous l’aurez compris : lors d’une refonte, la gestion des redirections 301 est une étape in-dis-pen-sa-ble ! Il serait dommage de détruire tous vos efforts si près du but, non ?

Linker Google Analytics au nouveau site et configurer l’outil

Google Analytics

Avant de pouvoir collecter et exploiter les précieuses données de Google Analytics, il faut linker votre site à l’outil.

Bien configuré, Google Analytics peut s’avérer être d’une efficacité redoutable pour surveiller l’audience de votre site et gérer votre SEO en conséquence.

Commencez par créer un tableau de bord sur mesure afin d’avoir une vision 360° de vos performances SEO et de leurs évolutions. Ensuite, configurez vos objectifs afin de surveiller le volume de leads entrants générés par le trafic organique, les conversions directes, indirectes… Gardez toujours un oeil sur les pages et les requêtes qui génèrent le plus de visites et servez-vous de ces résultats pour mettre en oeuvre de nouvelles stratégies d’acquisition de trafic.

Grâce à Analytics, vous pourrez aussi mesurer au bout de quelques mois l’efficacité de votre refonte.

Pour plus d’efficacité, pensez également à relier votre Analytics à la Search Console.

Déclarer le nouveau site dans la Search Console et présenter le fichier sitemap.xml

La Search Console vous offre une vision d’ensemble de l’état de santé de votre site en vous indiquant : les erreurs d’exploration, la vitesse de chargement, le trafic de recherche, les backlinks externes, les pénalités éventuelles, etc.

Dans le cadre d’une refonte, l’une des données les plus importantes à vérifier est le nombre de pages indexées en comparaison au nombre de pages envoyées sur le sitemap.xml. Mais aussi, le nombre d’erreurs 404.

Par le biais de la Google Search Console, vous pouvez aussi soumettre votre nouveau fichier sitemap.xml mis à jour pour faciliter l’indexation de vos nouvelles pages et présenter aux robots l’arborescence de votre site, ou bien même de soumettre individuellement et manuellement chaque page grâce à la fonctionnalité ‘’ Explorer comme Google ‘’. Si vous vous trouvez dans le cas d’un site multilingue, pensez à créer un fichier sitemap pour chaque langue, ou pour chaque pays.

Préserver son SEO lors de la refonte d’un site, c’est possible alors ?

Cet article le prouve : les points de vigilance lors d’une refonte sont nombreux et une simple négligence peut avoir de lourdes conséquences sur les performances de votre nouveau site, et sur son référencement. En suivant pas à pas la méthodologie proposée par Reputation VIP, vous minimisez les risques d’erreurs et mettez toutes les chances de votre côté pour conserver vos positions, et en gagner de nouvelles en concevant un site pensé pour le SEO.

Une refonte réussie vous ouvrira de nouvelles opportunités et vous apportera plus de trafic, plus de conversions, et plus de chiffre d’affaires !

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).