Blog e-réputation, SEO et Content Marketing

Comment les chefs étoilés gèrent leur e-réputation ?

En cette période de l’année, les avis sur les restaurants sont scrutés par les internautes afin de réserver les meilleures tables… L’occasion de nous intéresser à l’e-réputation des restaurants étoilés.

Si les ténors de la gastronomie française n’ont pas attendu des émissions comme Top Chef ou de Master Chef pour prendre leur place médiatiquement (le Chef trois étoiles Paul Bocuse à la fin des années 60 a « inventé » la figure du grand chef, avec sa veste de cuisine et son col bleu blanc rouge et ses bras croisés au niveau des épaules), la mise en avant des chefs étoilés a pris une nouvelle impulsion avec la médiatisation mais surtout avec la transformation digitale qui impacte leur métier.

Comment les chefs étoilés gèrent leur e-réputation ? Tour de table.

E-réputation des chefs étoilés : un personal branding à gérer

Pour gérer convenablement leur e-réputation, les chefs cuisiniers peuvent entretenir leur personal branding, une méthode innovante qui adapte à une personne des techniques conçues pour le développement des marques d’entreprises. Intérêts pour les chefs étoilés : être visible et renforcer le capital sympathie de leur restaurant en montrant leur personnalité

        • Guy Savoy, un chef étoilé qui connait la recette pour valoriser son personal branding

Le chef triplement étoilé Guy Savoy met en avant une communication digitale qui montre une connaissance des différents supports numériques et un souci du détail qui reflète à merveille sa personnalité.

La page d’accueil du site de Guy Savoy affiche des animations soignées, qui montrent son souci de la perfection et son envie de susciter l’émotion. De courtes séquences vidéo filmées au ralenti magnifient ainsi le geste du cuisinier et la qualité de sa cuisine.

Guy Savoy e-réputation

Page d’accueil du site de Guy Savoy (source : https://www.guysavoy.com/)

Son compte Twitter est certifié, une bonne pratique qui lui permet d’établir l’authenticité de son profil auprès des internautes. Cette certification est effectuée par Twitter qui se concentre sur « les utilisateurs très recherchés dans les domaines de la musique, du spectacle, de la mode, du gouvernement, de la politique, de la religion, du journalisme, des médias, du sport, des affaires et d’autres centres d’intérêt clés.”

Sur son compte Twitter, Guy Savoy n’a pas une activité intense (0,36 tweets pas jour depuis 2010), par rapport à Cyril Lignac (0,64 tweets pas jour depuis 2009), ou au chef triplement étoilé Gérald Passedat (0,8 tweets par jour depuis 2012).

top 10 chefs étoilés

Copie d’écran avec le classement de 10 chefs étoilés par nombre de followers (source : https://moz.com/followerwonk)

Mais il utilise très bien ce support. Guy Savoy montre ainsi sur Twitter son sens de l’échange. Il remercie des membres de son équipe. Les hashtags utilisés montrent sa joie de cuisiner et son état d’esprit positif. Ce qui lui permet de sortir de l’image négative et de la mauvaise réputation dont souffrent les chefs étoilés :

Guy Savoy on Twitter

Petit-déjeuner de l’equipe. Bon appétit & Merci Laurent. #Gastronomie #Joie

Il n’hésite également pas à relayer les personnes qui parlent de lui. Il met ainsi en avant sa participation dans des émissions médiatique. Une façon de se mettre en avant et de relayer les émissions qui servent son image de marque :

Guy Savoy on Twitter

Un agréable moment avec @imorizet sur #europe1. A réécouter ! #gastronomie #joie https://t.co/YAwW5PnN78

Il est à noter le côté très international de ce compte, certainement amené avec l’ouverture de restaurants de Guy Savoy à Singapour ou Las Vegas il y a quelques années :

Analyses follower guy savoy international

Copie d’écran qui montre l’internationalisation du compte de Guy Savoy (source: https://moz.com/followerwonk)

Sur Instagram, la recette pour Guy Savoy est la même : un message fort et de la simplicité, qui sont des vecteurs d’émotion. Par exemple, avec des photographies de très bonne qualité de plats colorés, sur fond blanc. Là aussi, Guy Savoy devance de cette manière les amateurs de photographies de plats qui diffusent des clichés pas toujours valorisants pour sa cuisine.

Sur sa page Facebook officielle, Guy Savoy répond aux internautes et incite au dialogue. Un cuisinier loin donc de l’image de tyran véhiculé par certains clichés. Sa réponse aux interrogations des internautes est courtoise, avec un remerciement à leur égard, l’expression de mesures d’amélioration et l’indication d’un moyen de joindre l’établissement. Autant de bonnes pratiques pour susciter l’adhésion de ses membres. Cela permet à Guy Savoy de montrer aux clients l’importance qu’il attache au service client, un secteur primordial dans la restauration.

facebook guy savoy réputation cuisine

Copie d’écran montrant le dialogue avec des internautes sur la page Facebook officielle de Guy Savoy (source : https://www.facebook.com/Guy-Savoy-Officiel-434829149915903/)

Toutes ces actions contribuent à la personnalisation de sa marque personnelle et à la notoriété de ses établissements.

            • Cyril Lignac, un chef étoilé qui valorise sa e-réputation

La stratégie de personal branding du chef étoilé Cyril Lignac tourne autour de sa passion pour la cuisine, son sens de l’humour et son côté précurseur avec ses différentes émissions culinaires. Ce chef se différencie des autres chefs couronnés d’une étoile Michelin par son côté médiatique et charismatique qui se retrouve dans sa communication sur Internet. C’est donc là une suite logique dans sa communication qui a commencé sur les medias traditionnels. Il est à noter que c’est Cyril Lignac lui–même(1) qui gère sa communication sur les réseaux sociaux.

Cyril Lignac se distingue des autres chefs étoilés par une activité intense sur ce support, avec plus de 1400 tweets sur son compte certifié depuis son inscription en 2009. Son score « social authority », une mesure de l’influence sur Followerwonk, un outil d’analyse Twitter développé par Moz, est élevé comparé à celui d’autres chefs étoilés. Cyril Lignac affiche un score de 67, contre 57 pour le chef triplement étoilé Pierre Gagnaire et 53 pour le chef trois étoile Guy Savoy.

social score e-réputation chef étoilé

Copie d’écran qui montre le « social score » de Cyril lignac, Pierre Gagnaire et Guy Savoy (source : https://moz.com/followerwonk/)

Les tweets de Cyril Lignac reflètent son activité médiatique, à travers le relais de certaines émissions télévisées culinaires auxquelles il participe. Il se sert ainsi de Twitter pour développer sa notoriété et prolonger l’image sympathique qu’il s’est forgée auprès du public.

 

Cyril Lignac on Twitter

On se retrouve ce soir sur @M6 pour la grande finale du meilleur Patissier! #gourmandcroquant

Il twitte également sur des moments positifs vécus par son équipe, avec l’utilisation régulière du hashtag original #gourmandcroquant. Une manière de reprendre avec humour les mots prononcés par sa marionnette dans les Guignols de l’info :

Cyril Lignac on Twitter

Valentin mon chef boulanger a l’œuvre … #gourmandcroquant

Cyril Lignac retweete également sur des évènements forts dans son secteur ou de rendre hommage à ses pairs. L’accent est mis sur l’émotion avec des visuels soignés :

Cyril Lignac on Twitter

Respect monsieur Paul pour cette vision que vous avez apporté aux cuisiniers … https://t.co/WFUg1DyqWo

Cyril Lignac tweete également aux heures adaptées à son audience, ce qui montre sa connaissance de ce support :

tweets cyril lignac e-réputation chef cuisinier

Copie d’écran qui montre l’activité heure par heure de Cyril Lignac sur Twitter  (source: https://moz.com/followerwonk)

Son activité paie sur Twitter : il possède plus de 140 000 followers !

Cyril Lignac est aussi présent sur Facebook et Instagram. Il y publie essentiellement des photographies de ses plats. Une stratégie digitale efficace : les internautes aiment par exemple les visuels de plats colorés et inspirants. Une façon également de parler directement aux clients potentiels et de maitriser sa communication en offrant des visuels de qualité, ce qui n’est pas toujours le cas avec le développement de photographies peu avantageuses prises par des clients et diffusées sur les médias sociaux.

Screenshot plat trip advisor

Le même plat pris par un client sur Tripadvisor (source : https://media-cdn.tripadvisor.com/media/photo-o/07/f8/42/31/dessert.jpg)

Cette présence digitale maîtrisée offre la possibilité à Cyril Lignac et Guy Savoy :

  • d’être plus proche des internautes et de leur parler sans intermédiaires.
  • de maitriser leur communication par exemple en devançant les amateurs de photographie. Gilles Goujon, chef trois étoiles estime (2) par exemple qu’une “photo prise avec un smartphone pas terrible est rarement bonne. Cela ne donne pas la meilleure image de notre travail. C’est embêtant.»
  • de gérer davantage les résultats qui s’affichent sur leur première page Google, grâce à l’utilisation des médias sociaux. Ils peuvent profiter de ces plateformes sociales pour passer devant des articles de presse, et devant des avis de sites comme Yelp ou Gault et Millau.
première page google guy savoy

Extrait de la première page de Google de Guy Savoy

Quels sont les chefs étoilés qui gèrent leur e-réputation ?

Devant les avantages de gérer leur personal branding, des chefs comme Cyril Lignac vont ainsi eux-mêmes sur les réseaux sociaux.

« Il faut leur laisser le soin de le faire eux-mêmes, avec leur œil et donc un peu plus d’émotion », estime Sylvie de Laveaucoupet, qui travaille de façon indépendante dans le secteur de la restauration.(3)

Les agences qui gèrent ces chefs étoilés leur donnent tout de même quelques bons conseils : « doser leurs posts pour ne pas lasser les followers, ou choisir la bonne heure pour les envoyer, à savoir une demi-heure avant la sortie du bureau »(4), explique Julien Despinasse de l’agence 14 Septembre, qui compte plus de 40 personnes, dont cinq veillent aux destinées médiatiques des chefs Alexandre Gauthier, de Philippe Mille, Jacques Genin ou William Pradeleix.

Si certains chefs étoilés vont eux-mêmes sur les réseaux sociaux et que d’autres rechignent à aller sur le digital, par manque de temps ou par manque d’appétence pour le digital, tous doivent être accompagnés pour gérer leur e-réputation de façon plus globale.

Ainsi, Elodie Letemplier travaille sur l’image de marque des chefs étoilés, avec des community manager, des experts en référencement naturel, ou des experts du digital. Pour elle, il est essentiel de définir en amont une stratégie de communication globale et de la décliner ensuite sur les supports classiques et digitaux en veillant aux points de cohérence.« Chaque publication est pensée pour une plate forme parce que les utilisateurs n’ont pas les mêmes attentes sur les différents réseaux sociaux. Le contenu partagé doit être spécifique : on ne va publier la même information sur Instagram, Facebook ou Twitter», exprime-t-elle. 

Comme pour n’importe quelle entreprise, Elodie Letemplier effectue également une veille afin de savoir ce qui se dit sur le chef étoilé et son établissement, et n’hésite pas à répondre aux commentaires, surtout les négatifs. « Par exemple, si un client n’a pas aimé le plat proposé, on va lui expliquer derrière la philosophie du chef qui a amené à l’élaboration du plat. L’idée est de dire au client qu’on a bien compris son avis, et qu’on est déçu qu’il n’ait pas été satisfait par sa visite. »

Lisa Kajita, créatrice de l’agence du même nom, emploie quant à elle quatre salariés et s’occupe d’un seule chef, un trois étoile, qui veut rester dans l’anonymat. « C’est du sur-mesure, je ne pouvais en avoir qu’un », confie-t-elle. Pour elle, « il faut avoir un caractère très fort pour faire face à ces bonshommes à la grande sensibilité et à l’ego très fort. Il ne faut pas oublier qu’ils remettent en question leur travail deux fois par jour. »(5)

E-réputation

Des chefs amenés à gérer leur e-réputation

Entretenir leur personal branding permet donc aux chefs étoilés de valoriser leur e-réputation. Ce qui est non négligeable à l’heure ou Internet décuple l’effet de leur starisation.

La gestion de l’e-réputation des chefs étoilés va au-delà de la gestion de leur personal branding. Elle implique, comme pour n’importe quelle entreprise, des éléments comme la veille pour savoir ce que l’on dit sur les chefs étoilés.

Dans cette optique, faire appel à une agence de communication ou à une agence d’e-réputation s’avère presque indispensable pour les chefs étoilés, qui n’ont pas fini d’être mis sur le devant de la scène, notamment avec le développement des applications de géolocalisation et de notation comme DisMoiOù ou Foursquare.

Sources :

(1) (3) (4) (5) http://o.nouvelobs.com/food/20150312.OBS4497/qui-fait-la-com-des-chefs.html

(2) http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/les-chefs-se-rebiffent-contre-les-clients-qui-prennent-leurs-plats-en-photo_1323668.html

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).