• Twitter
  • Pin It
  • Twitter
  • Pin It
Pour bien maîtriser leurs pages Google, les entreprises se doivent de plus en plus d’identifier les influenceurs dans leur secteur d’activité. Avec l’avènement d’Internet et des médias sociaux, les influenceurs peuvent en effet faire « la pluie et le beau temps » des marques. D’où l’intérêt d’identifier les influenceurs pour en faire des ambassadeurs de sa marque.

Qui sont les influenceurs ?

Les « influenceurs » sont des internautes actifs, parfois « anonymes », qui se sont construits de véritables communautés autour de thématiques précises (sport, santé, tourisme, mode, etc.) pour en devenir des experts. Très vite, ils ont obtenu une audience plus importante que la moyenne. Et par leurs prises de position (recommandations, avis, etc.) sur une marque, ses services et ses produits…, ils sont devenus très influents auprès des autres internautes, notamment dans leurs actes d’achat.

Selon un rapport de Technorati, 86% des influenceurs sont des bloggueurs. On les appelle les « e-influents ». Ils présentent l’avantage d’être actifs sur plusieurs médias sociaux, ce qui décuple leur audience. En plus d’être blogueurs, ils peuvent être aussi tweetos ou encore des journalistes digitaux ultra-spécialisés. Leur pouvoir d’influence est parfois supérieur à celui des médias de masse.  Pour Olivier Cimelière (cabinet Heuristik Communication), « l’influenceur, c’est le buzzword (ndlr : mot à la mode qui désigne à la fois tout et n’importe quoi) depuis l’avènement des réseaux sociaux ». C’est surtout une personnalité connectée :

  • 79% d’entre eux sont capables de faire bouger les opinions et de susciter des réactions sur un sujet précis
  • 73% ont un potentiel d’audience sur une communauté ou sur une thématique
  • 62% produisent du contenu et participe aux conversations sur un sujet donné.
pyramide consumerisme viral
Cette pyramide hiérarchique de Karim B.Stambouli et Eric Briones(2) identifie la typologie des influenceurs :

  • les prescripteurs trouvent les idées et les nouvelles tendances
  • les leaders d’opinion classiques (vedettes, journalistes, représentant politique…) sont les cibles des Relations Publiques
  • les e-influents sont les blogueurs
  • les e-arrivistes diffusent le buzz s’ils y trouvent un intérêt personnel
  • les late adopters suivent les e-influents
typologies-des-influencers
Cette infographie identifie 14 types d’influenceurs(3).

Pour identifier les influenceurs, les entreprises ont également le choix entre de nombreux outils ou techniques(4) tels que : Twitter, traackr, Alexa, technorati, ebuzzing, Klout… (liste non exhaustive).

Quels sont les pouvoirs des influenceurs ?

« Un influenceur est l’ami commun reliant votre marque avec vos consommateurs cibles » précise d’emblée l’américain Danny Brown(5), penseur novateur du marketing d’influence. C’est la définition positive de l’influenceur. Mias, l’influenceur peut aussi devenir l’ennemi de la marque. En raison de la fidélité de son public, un influenceur a la capacité de générer du trafic vers votre site, d’augmenter votre visibilité dans les médias sociaux, voire de vendre votre produit à travers sa recommandation ou son avis. Mais, il a également la capacité à nuire à la marque par ses avis, recommandations contraires à l’intérêt de la marque. Et tout cela prend toute sa résonnance dans la première page Google de l’entreprise. C’est pourquoi, pour éviter de toute mauvaise surprise, l’entreprise a tout intérêt à utiliser le tableau de bord e-reputation pour surveiller, améliorer et protéger ses premières pages Google.

A quoi servent les influenceurs pour les entreprises ?

Les entreprises se préoccupent de plus en plus du pouvoir des influenceurs. Depuis un peu plus de deux ans, elles mettent en place des stratégies pour, selon une étude d’Augure(1) :

  • identifier les influenceurs pertinents pour leurs marques et leurs campagnes (61%)
  • réussir à capter l’attention et susciter l’intérêt des influenceurs au travers de leurs interactions (56%)
  • mesurer et évaluer avec précision le retour sur investissement (ROI) de leurs actions de marketing d’influence (44%).

Ces stratégies justifient le pouvoir pris par les influenceurs sur les pages Google des entreprises.

74% des entreprises(1) considèrent qu’il est fondamental d’inclure les influenceurs dans leur stratégie de communication. La plupart des marques font donc appel aux influenceurs pour :

  • des lancements de produits (dans 76% des cas)
  • la diffusion de contenus (dans 57% des cas)
  • l’organisation d’événements (dans 50% des cas)

Même si seulement 22% des entreprises placent l’influenceur au cœur de leur dispositif de communication, elles sont 46% à avouer lui envoyer des communiqués de presse. Tout l’enjeu pour l’entreprise est d’instaurer un climat de confiance avec l’influenceur identifié. La marque doit reconnaître le statut de l’internaute influent et les échanges doivent être gagnant-gagnant. Certaines entreprises vont jusqu’à mettre en place un programme d’ambassadeurs de la marque qui encourage la participation tout en prônant la récompense. Pour être bien acceptée, la démarche de la marque doit être transparente. Le but ultime, dans cette relation de confiance, est de faire de l’influenceur un partenaire, voire un ambassadeur de la marque. Voici une preuve de plus que, depuis le début du XXIe siècle, l’on assiste à une réelle prise de pouvoir des influenceurs !

Sources:

(1) Augure influencers est le premier moteur de recherche d’influenceurs. Accès à l’étude d’Augure : Etude-Augure-Marketing-Influence-20141.pdf et Guide-strategie-Influencers.pdf
(2) Quel avenir pour le buzz online
(3) The Future of Marketing and The 14 Types Of Influencers
(4) 3 techniques pour trouver les blogueurs-influenceurs dans votre domaine et 5 outils pour identifier les influenceurs sur les médias sociaux
(5) Blog de Danny Brown : https://blog.kissmetrics.com/guideo-influencer-targeting/