Blog e-réputation, SEO et Content Marketing

Pourquoi et comment construire sa veille e-réputation ?

veille-e-reputation
Pour toute entreprise, il est important de construire sa veille e-réputation. Afin de savoir ce qui se dit sur elle sur Internet et les Réseaux Sociaux, et surtout pour anticiper, suivre et contrôler les buzz et les crises.
Cette veille peut être réalisée non seulement sur votre société et votre secteur d’activité, mais également sur vos concurrents, voire sur les produits et services similaires aux vôtres.
Pourquoi et comment construire une veille pour maîtriser son e-réputation ?

La veille, un phénomène jeune

Les entreprises ne seraient que 12% à avoir mis en place une veille de leur e-réputation depuis plus de 5 ans, et 25% à avoir créé une cellule de veille depuis moins d’un an, selon le dernier baromètre Digimind (1).
Et seules 20% des entreprises auraient le projet de mettre en place une veille e-réputation. Des chiffres qui ne sont pas à la hauteur des enjeux et risques d’images et d’e-réputation qui se multiplient de jour en jour sur Internet et les Réseaux Sociaux.

La veille, les 5 raisons de la construire

Les raisons de mettre en place une veille e-réputation sont nombreuses. Selon l’homme d’affaires américain Warren Buffet, « Il faut 20 ans pour bâtir une réputation et cinq minutes pour l’anéantir. Si vous y pensez, vous agirez différemment ». Autre raison : l’e-réputation représente aujourd’hui le risque numéro 1 pour 40% des entreprises contre 26% en 2010. Vu côté entreprises, voici les 5 raisons les plus citées(1) pour construire leur veille e-réputation :

  • Tout savoir sur ce qui se dit sur elles et leurs produits dans les moteurs de recherche, et en premier lieu Google. Pour débuter votre veille, vous pouvez effectuer une première action toute simple : vous rendre sur  le tableau de bord e-réputation et taper le nom de votre entreprise pour découvrir ce qui se dit sur elle et qui le dit (médias, internautes, concurrents, salariés, influenceurs, etc.).
  • Anticiper, suivre et contrôler les buzz. C’est souvent quand un bad buzz ou une crise arrive que l’entreprise crée sa veille e-réputation.
  • Suivre la concurrence afin de combler les lacunes dans ses services et d’acquérir un avantage concurrentiel.
  • Connaître l’image de ses dirigeants. 15% des dirigeants se préoccupent aujourd’hui de leur réputation sur les réseaux sociaux alors qu’ils sont 58% à estimer le sujet important. N’est-ce pas le risque n°1 des dirigeants d’entreprises ?
  • Se protéger des influenceurs et leaders d’opinion sur la blogosphère et les médias sociaux.

Ajoutons à cela que la veille est un outil indispensable dans le cadre d’une stratégie digitale pour connaître les attentes et les besoins de ses consommateurs.

E-réputation

La veille, des outils pour la construire

– Google est le moteur de recherche plébiscité par 91% des internautes en France, l’entreprise doit donc absolument surveiller la façon dont on parle d’elle sur Google. Il existe sur le marché français différentes offres permettant aux entreprises de contrôler leur présence sur Google

Reputation VIP propose un observatoire d’analyse sur l’évolution de l’e-réputation de son entreprise.

Mention est une application disponible sur iPad, mobile ou web, qui scanne en temps réel tout ce qui se dit sur son entreprise sur Internet et les Réseaux Sociaux : Web, Facebook, Twitter, actualités, blogs, vidéos, forums, images…

Google Alerts est l’outil de veille gratuit le plus connu sur le web. L’entreprise choisit un mot-clé (son nom, son activité, ses produits, ses concurrents…) et renseigne son adresse e-mail, le nombre, le type et la fréquence des résultats, pour recevoir dans sa boîte mail toutes les informations liées au mot-clé choisi.

Alerti scanne le web, la presse en ligne, les blogs, forums, microblogs, réseaux sociaux, photos et vidéos sur la base des mots-clés choisis par l’entreprise. La version gratuite permet de créer 2 alertes remontant jusqu’à 7 jours.

Talkwalker alertes permet de recevoir par courriel les dernières publications web sur l’entreprise, sa marque ou ses concurrents.

tineye.com et  images.google.com donnent la source d’une image ou d’un logo.

Image Raider identifie les sites qui utilisent les images de l’entreprise sans l’avoir mentionnée.

BrandsEye  surveille les opinions des clients de l’entreprise.

Monitor Complaint Websites s’assure que personne ne parle de votre entreprise sur des sites qui pourraient être néfastes pour votre image.

Hyper Alerts installe une veille efficace sur sa page Facebook, que celle-ci vous appartienne ou non.

Rankur aide les TPE et PME à découvrir ce que l’on dit d’elles sur le Web et les réseaux sociaux. 

Assurer une veille e-réputation est indispensable. Toutefois, son intérêt réside dans la volonté de l’entreprise d’en tirer les conclusions qui permettront d’influer sur son e-réputation. Gérer son e-réputation est un travail qui doit être envisagé sur la durée et avec méthode comme l’indique cette infographie.

infographie veille e-réputation

 

 

 

 

 

 

 

Sources :

1) Baromètre 2012 Digimind : http://www.digimind.fr/actu/publications/1123-barometre-digimind-des-pratiques-de-veille-2012-en-telechargement-gratuit.htm
2) Etude du cabinet Deloitte avec Forbes Insight réalisée au printemps 2013 auprès de 300 patrons et managers : http://www.deloitte.com/assets/Dcom-France/Local%20Assets/Documents/publications/1311%20Exploring%20Strategic%20Risk/Exploring_strategic_risk_nov2013.pdf

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Tous les commentaires de l'article

  • Construire son e-réputation ne se fait pas en quelques jours pourtant il suffit parfois d’une seule mauvaise pub pour la détruire d’où la nécessité d’une veille e-réputation. Merci pour cette précieuse liste d’outils de veille.