Qu’est-ce qu’un influenceur ?

influenceur définition

Avec le développement des blogs et des réseaux sociaux, certaines personnes ont réussi à se faire connaître, à être appréciées par les internautes et à créer une communauté. Ces personnes sont appelées des influenceurs. Zoom sur ces influenceurs qui font la pluie et le beau temps du Web.

Influenceur : définition et synonyme

Même si ce mot n’a fait son entrée dans les dictionnaires français Larousse et Robert qu’en 2017 (en même temps que googleliser, retweeter, gamer ou disruptif…) , il est aujourd’hui largement répandu et utilisé.  Il y a quelques années encore, on aurait utilisé le terme leader d’opinion. Même si ce termes est aujourd’hui un peu désuet, il peut-être considéré comme un bon synonyme du terme influenceur. Le boom des réseaux sociaux et des blogs dans les années 2000 a fait apparaître ce nouveau type de personne. Un influenceur est une personne qui, grâce à son exposition sur Internet, a une influence sur les internautes qui le suivent et sur leurs décisions d’achat.

Même si ce mot a fait son apparition récemment, ce phénomène est loin d’être nouveau. Par exemple, toutes les stars qui ont participé à des campagnes publicitaires sont aussi des influenceurs. Pour être précis, c’est Paul Lazarsfeld, un sociologue américain, qui, en 1940, développe le concept d’influenceur. Pendant une campagne présidentielle, il suit un groupe de 600 électeurs. Grâce à cette enquête, il prouve que le vote n’est pas forcément un choix individuel. Les amis, la famille et tout l’entourage des individus suivis ont eu un poids sur leur prise de décision pour cette élection. Les « opinion leaders » sont ces personnes qui ont eu ce rôle d’intermédiaire. La conclusion de cette étude est que la communication ne se fait pas forcément d’un point A à un point B. Elle se déroule en plusieurs temps et passe par des relais. Les influenceurs sont donc ces relais, ces intermédiaires entre un produit ou une marque et leur communauté. Ce sont les « opinion leaders » d’aujourd’hui.

Qui sont les influenceurs ?

Les influenceurs sont les stars du Web et des réseaux sociaux. Ils peuvent être youtubeurs, blogueurs ou encore instagrameurs est sont généralement spécialisés dans un domaine (ex : influenceurs gaming / influenceurs beauté / influenceur sport / influenceur mode homme / influenceur voyages…).

qui sont les influenceurs

La plupart du temps, ils partagent leur passion avec les internautes à travers des posts ou des vidéos. Leur but ? Acquérir toujours plus de followers pour agrandir leur communauté et générer des profits. Ces gens comme tout le monde au départ ont réussi à se faire une place sur le Web et à conquérir les internautes. Pour cela, ils ont développé leur e-réputation pour susciter l’envie du grand public. Toutes leurs activités sont abondamment likées, commentées et partagées. Ces caractéristiques sont communes à tous les influenceurs mais il existe tout de même différents types d’influenceurs.

Les différents types et catégorie d’influenceurs

Les personnes célèbres

Depuis toujours, les acteurs, les chanteurs ou encore les sportifs sont embauchés par les marques pour devenir leur égérie. Même si ce n’est pas leur métier premier, la création de partenariats avec les marques fait des célébrités des influenceurs. De plus en plus de personnalités promeuvent sur leur compte personnel des marques.

Les superstars du Web

Ce type d’influenceur s’est fait connaître sur le Web. Ils sont capables, avec un tweet, un post ou une vidéo, de générer beaucoup de visibilité et de trafic. Grâce à cette influence, les superstars du Web font gérer leurs demandes de partenariats par des agences spécialisées. En plus de recevoir de nombreux produits de la part des marques, ces influenceurs sont payés en fonction de leur notoriété. Pour les plus grandes stars du Web, un partenariat avec une marque peut leur rapporter gros.

Les clients satisfaits

Certains influenceurs peuvent promouvoir un produit sans pour autant réclamer une rémunération. Certaines marques ont la chance d’être appréciées par des personnes qui ont une communauté d’internautes. Ces influenceurs sont seulement des clients satisfaits qui souhaitent partager leur avis. Cependant, le cas inverse peut arriver. Les influenceurs peuvent parfois devenir des clients insatisfaits et avoir envie de le communiquer. Ce bad buzz peut détériorer l’e-réputation d’une marque et avoir de lourdes conséquences sur l’entreprise.

Les influenceurs spécialisés

Les influenceurs spécialisés tiennent des comptes ou des blogs sur des secteurs de niche. Ils sont donc plus légitimes de parler de leur sujet contrairement aux influenceurs généralistes. Ils attirent un public réellement intéressé par le thème abordé, ce qui peut être intéressant pour les marques. Même s’ils ont souvent moins de followers que les influenceurs généralistes, ils fédèrent une communauté proche de leurs intérêts. En faisant la publicité d’un produit en rapport avec leur secteur, ils donnent une visibilité ciblée aux marques.

Les micro-influenceurs

Cette dernière catégorie regroupe les personnes qui ont une petite communauté. Les micro-influenceurs sont souvent appréciés pour leur proximité avec leur public. Ils sont donc plus accessibles vis-à-vis de leurs abonnées mais aussi des marques. Créer un partenariat avec un micro-influenceur est donc plus facile et moins coûteux.

Les influenceurs et les marques

Le partenariat marque/influenceur profite aux deux parties. Les marques bénéficient de la visibilité des influenceurs. Les influenceurs ont des produits de la marque gratuitement et sont rémunérés pour faire de la publicité.

Même si cette collaboration semble simple d’un point de vue extérieur, il n’est pas toujours facile pour une entreprise de trouver la bonne personne pour vendre son produit.

Comment choisir le bon influenceur ?

Si une entreprise souhaite développer sa communication à travers le marketing d’influence, elle doit trouver un influenceur pour faire sa promotion. Première étape : trouver quelqu’un qui demande une somme qui correspond au budget. Chaque influenceur est libre de fixer son propre tarif. Les variations de prix d’un influenceur à un autre s’expliquent par la différence de notoriété. Plus il est suivi, plus il sera visible, plus il augmentera ses prix.

Deuxième étape : trouver une personne qui accepte de promouvoir le produit. L’argent n’est pas le seul critère qui fait pencher la balance. L’influenceur peut refuser une demande de partenariat si le produit ne correspond à sa thématique, à ses valeurs ou à ses goûts. Pour les marques, il est important de trouver une personne qui aime vraiment le produit. Elle ne fera donc pas semblant et livrera ses véritables impressions à ses followers.

Les marques doivent aussi avoir en tête que les influenceurs sont des créateurs de contenu et qu’ils ont le droit de partager le message à leur manière. Quelques entreprises ont tendance à oublier qu’avec ce genre de partenariat, elles ne se paient qu’une place sur une publication d’un compte personnel. Elles n’ont donc pas la liberté de juger et de modifier le style, le discours, le décor ou la tenue de leur ambassadeur.

Pour faciliter la tâche des entreprises, plusieurs agences spécialisées et outils en ligne ont vu le jour afin de leur permettre de trouver l’influenceur idéal. Cependant, les marques peuvent aussi se débrouiller toutes seules. En cherchant des publications où elles sont identifiées, elles ont la possibilité de tomber sur leur futur ambassadeur. Pour identifier un influenceur potentiel, les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram sont les lieux parfaits.

Les faux influenceurs

Étant donné que la notoriété sur Internet peut rapporter gros, mais qu’elle est difficile à obtenir, quelques personnes essaient de déjouer le système. Certains comptes ont des milliers d’abonnés mais n’ont pas de communauté. Comment cela est-il possible ? Grâce aux fermes à clics. Aujourd’hui, il est très simple d’acheter des vues, des likes, des commentaires ou des abonnés. C’est de cette façon que naissent les faux influenceurs.

Instagram, Facebook et les « vrais » influenceurs essaient de lutter contre ce phénomène qui prend de l’ampleur. Les faux influenceurs peuvent très facilement duper une marque en se faisant passer pour quelqu’un qui touche un grand public. Cependant, derrière les abonnées de ces faux influenceurs, il n’y a pas de fan et donc pas de potentiels acheteurs. Le retour sur investissement d’une marque qui investit dans une campagne avec un faux influenceur est nul.

L’impact des influenceurs

Lorsqu’il y a une vraie communauté derrière les comptes des influenceurs, il y a une réelle opportunité pour les marques. En effet, le but des influenceurs est de créer une sorte de confiance entre les internautes et lui. Si un internaute est d’accord avec le point de vue d’un influenceur, s’il se reconnait en lui, s’il se sent proche de lui, s’il découvre de nombreux points communs avec lui, alors il lui fera confiance. Les abonnés d’un influenceur font donc partie de son cercle de confiance.

Grâce à cette confiance, les internautes croient l’influenceur lorsqu’il leur dit d’acheter tel ou tel produit. On appelle ce phénomène le « Best Friend Effect ». Un ami, qui vous dit qu’un produit est génial, sera plus persuasif qu’une entreprise qui vante son propre produit par le biais d’une publicité.

Combien gagnent les influenceurs Youtube /Instagram /Snpachat ?

C’est une question qui revient souvent concernant les influenceurs : celle du salaire ! Combien gagne précisément un influenceur ?

Entre réalité (souvent entre 1800 et 3000 euros pour un influenceur régulier, hors avantages en nature, selon son statut, ses charges et son secteur d’activité) et montant fantasmé (plusieurs milliers d’euros), la vérité est souvent difficile à chiffrer ! L’émoi de la communauté des Youtubeurs fut fort lorsque BFM annonça les salaires Cyprien et Norman, stars du réseau vidéo de Google et influenceurs français ! Selon le site de BFM, le Youtubeur Norman aurait gagné près de 400.000 euros par an et aurait engrangé 1,5 million d’euros de bénéfices en cinq ans. Quant au youtubeur Cyprien, il gagnerait 800.000 euros par an et aurait réalisé 1,5 million de bénéfices, en cinq ans (chiffres communiqués en 2019). Toujours selon le site d’information en continu “Ces bénéfices prennent en compte les différentes activités de chaque youtubeur, de la publicité générée sur YouTube à leurs placements de produits. Les revenus ne prendraient pas en compte la vente à Webedia de la société Talent Web en 2015 dont les deux étaient actionnaires. Cyprien aurait reçu entre 6,6 et 11,8 millions d’euros, Norman entre 2,2 et 4 millions“.

Mais attention, ces deux influenceurs ne sont pas seuls aux commandes et des agents spécialisés veillent sur leurs intérêts et leur carrière !

Il existe dans le marketing d’influence de nombreux paramètres qui vont faire varier les revenus des influenceurs :

  • la taille des communautés, l’engagement des communautés,
  • les réseaux sociaux utilisés,
  • le nombre de partenariats,
  • la présence ou non d’un agent qui gère les contrats pour les influenceurs,
  • les marques sponsors (grands groupes ou petites PME),
  • les thématiques abordées. Tous ces paramètres vont définir une rémunération allant de quelques centaines d’euros, des avantages simples (ex : produits offerts), jusqu’à quelques milliers ou centaines de milliers d’euros.

Le cas Instagram : qu’est-ce qu’un influenceur Instagram ?

Avec plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde, Instagram est l’un des réseaux sociaux qui a connu ces dernières années la plus forte croissance. Ce réseau social est le second réseau social en France en nombre d’utilisateurs, juste derrière son propriétaire Facebook. Outil de publication photographique détourné en puissant réseau social, il est le nouvel Eldorado pour influenceurs déjà matures (youtubeurs par exemple) ou influenceurs émergents.

Comment devenir/ être influenceur instagram ?

Pour devenir influenceur (et le rester !) sur Instagram, il n’y a pas de recette magique ou toute faite. Devenir influenceur Instagram suppose d’ores et déjà d’avoir préalablement une communauté engagée, construite et prête à assurer le relais des contenus partagés sur Instagram.
Construire une communauté prend du temps, ceux qui sont partis les premiers seront avantagés. Les influenceurs qui ont déjà une communauté actives sur des réseaux sociaux plus anciens comme Facebook, Twitter, Snapchat, Youtube voire Linkedin peuvent clairement avoir une longueur d’avance !

Si vous démarrez de zéro sur Instagram, la construction de votre communauté peut prendre plusieurs mois (peut-être plusieurs années). L’idée est donc dès le début de soigner clairement l’esthétique de votre compte (vous êtes sur un réseau “photographique” ne l’oubliez pas), de choisir une thématique que vous maîtrisez parfaitement et où vous pouvez faire montre d’expertise (cuisine / pâtisserie / yoga / fitness / beauté / voyage…), de choisir les bons hashtags (les plus populaires selon votre thématique, un outil de suggestion est présent sur l’application) et de publier régulièrement des contenus engageants. N’hésitez pas également à varier les plaisirs : les stories régulières sont très appréciées ainsi que les directs !

Observez également les publications des influenceurs de votre spécialité : analyser le comportement et les contenus des influenceurs sur Instagram et ce qu’ils partagent : quel est leur style, quels sont les posts les plus appréciés, faut-il montrer votre visage ? Un benchmark des bonnes pratiques de vos concurrents s’impose aussi pour devenir influenceur sur Instagram ! Et donnez vous des objectifs, comme dans toute bonne stratégie digitale.

Parmi ceux qui pourront vous aider, on peut citer :

  • Ai-je choisi la bonne thématique sur Instagram (force de la concurrence ) ?

  • Ai-je une ligne éditoriale cohérente ?

  • Suis-je créatif / original(e), plus que la concurrence ?

  • Quel temps puis-je accorder à Instagram (la régularité des publications est primordiale pour être un bon influenceur Insta !) ?

  • Sais-je faire des belles photos / de la vidéo ?

  • Suis-je prêt(e) à donner un peu de ma vie privée ?

  • Quels sont les bons # à utiliser et sont-ils concurentiels ?

  • Suis-je d’accord pour dialoguer avec ma communauté ? Même en cas de conflit !

  • Quels sont les partenariats que je peux accepter ?

  • Suis-je assez actif / active en dehors d’Instagram pour faire parler de moi ?

  • En tant qu’influenceur français ou de langue française, dois-je écrire mes posts en anglais pour toucher une plus large communauté ?