Comment rechercher et prioriser vos mots-clés ?

mots-clés SEO

Les mots-clés jouent un rôle capital dans les stratégies de référencement naturel. Le choix des mots-clés peut faire la différence entre deux sites qui proposent le même produit ou le même service. Comment chercher et prioriser les mots-clés ? Voici les réponses.

Qu’est-ce que les mots-clés ?

Un mot-clé est un mot ou un groupe de mots qui correspond aux requêtes des internautes sur les moteurs de recherche. Par exemple, si un internaute tape « chaussure de sport » dans la barre de recherche de Google, sa requête devient un mot-clé.

Ce terme fait partie du jargon des experts SEO. En effet, pour mettre en place des stratégies de référencement naturel, ils utilisent les requêtes des internautes et les placent dans les contenus des sites. Ces requêtes deviennent alors des mots-clés. Par exemple, la marque Go Sport, première sur la requête « chaussure de sport », à l’heure où nous écrivons ces lignes, utilise ce mot-clé afin d’être bien référencé cette requête des internautes.

Les mots-clés : obligatoires pour le référencement naturel

La première étape dans une stratégie de référencement naturel est le choix des mots-clés. Cette étape est cruciale car c’est grâce aux mots-clés qu’un internaute peut trouver la page qui correspond à sa requête au milieu des milliards autres pages web. Contrairement aux apparences, cette étape est loin d’être la plus simple. Le choix des mots-clés doit être fait tout en respectant deux règles essentielles :

  • Le mot-clé choisi doit être recherché par les internautes
  • Le mot-clé ne doit pas être trop concurrentiel par rapport à vos capacités

Les mots-clés les plus génériques, les plus représentatifs des produits phares, sont les plus recherchés par les internautes. Par conséquent, il est stratégique pour une marque d’arriver à apparaître en première position sur ces requêtes. Si toutes les marques du marché visent ces mots-clés génériques et mettent des efforts d’optimisation SEO pour essayer de ranker, alors le mot-clé devient très concurrentiel. Il est donc difficile pour un blogueur avec des faibles moyens de dépasser des grosses marques qui ont toute une équipe qui travaille sur le référencement de leur site.

Si vous choisissez d’optimiser votre site sur un mot clé peu recherché, vous avez sans doute plus de chance de bien vous positionner mais vos efforts rapporteront peu de visibilité. À l’inverse, si vous choisissez de vous positionner sur un mot-clé très recherché, alors vous risquez de vous confronter à de nombreux concurrents et il vous faudra beaucoup de temps et d’efforts pour atteindre les premières pages de Google sur la requête visée.

C’est pour ces deux raisons que les mots-clés choisis doivent avoir un niveau de concurrence acceptable par rapport à la taille de votre site, à vos ambitions sur le marché et aux moyens que vous souhaitez mettre dans cette stratégie de référencement.

Il est donc capital d’effectuer une longue analyse préalable afin de déterminer les bons mots-clés en rapport avec votre site.

Comment trouver les bons mots-clés ?

Trouver mots-clés

Un audit sémantique pour trouver les bons mots-clés

Cette longue analyse peut prendre la forme d’un audit sémantique. Il peut alors prendre pour base un site existant. Dans ce cas, le consultant SEO fait un état des lieux des mots-clés sur lesquels les contenus du site existant se positionnent afin de déterminer s’il s’agit des mots-clés stratégiques et s’ils sont les plus représentatifs de l’activité ou des produits du site. Si ce n’est pas le cas, le consultant doit passer à une phase de recherche de nouveaux mots-clés dans la même thématique afin d’améliorer l’optimisation des contenus et leur permettre de se positionner sur des requêtes qui ont un meilleur potentiel pour la visibilité du site.

Un audit sémantique peut aussi être fait pour un nouveau site. Dans ce cas, l’expert SEO identifiera les meilleurs mots-clés pour le site afin qu’il soit visible par les internautes visés.

Une étude comparative entre les différents concurrents du site aide à identifier ces mots-clés. Pour cela, l’expert SEO peut utiliser des outils en ligne comme Ahrefs, qui identifie, sur des requêtes choisies, les contenus les plus forts. Grâce à Ahrefs, le consultant peut analyser les mots-clés utilisés par les sites les mieux positionner, les volumes de recherches et les performances pour déterminer les mots-clés stratégiques à intégrer dans le contenu du site.

L’audit sémantique donne la possibilité à un nouveau site de partir sur de bonnes bases et de mettre en place une stratégie de référencement naturel efficace.

Audit SEO

Utiliser les bases de données et les générateurs de mots-clés

Il existe plusieurs outils en ligne qui vous aident à élaborer votre stratégie SEO et à faire une analyse sémantique de vos contenus. Voici quelques exemples :

Google Keyword Planner

Google Keyword Planner est l’outil de planification de mots-clés le plus célèbre et le plus utilisé pour la création de campagnes de référencement payantes (SEA). Toutefois, cet outil Google peut aussi vous permettre de trouver l’inspiration pour vos mots-clés. Vous pouvez rechercher de nouveaux mots-clés à partir d’une expression et obtenir des tendances et des données sur leurs volumes de recherche.

WordStream

WordStream est un outil de recherche de mots-clés. La version gratuite vous donne accès à une analyse partielle de vos contenus et évalue vos performances SEO.  En version gratuite, ses fonctionnalités restent limitées. En rentrant l’URL de votre site dans la barre de recherche WordStream puis en précisant le pays et le secteur d’activité, vous avez accès à une liste de mots-clés. Cet outil couvre une vingtaine de domaines, notamment le prêt-à-porter, l’immobilier, le tourisme…

UberSuggest

L’outil UberSuggest est connu pour fournir une palette de mots-clés à partir d’un ou de plusieurs termes gratuitement et sans aucune limitation. UberSuggest vous fournit des centaines de suggestions de mots-clés pour vous aider à trouver l’inspiration. Volume, tendance, concurrence, coût par clic sont précisés pour chaque mot-clé.

Keyword Tool

Keyword Tool se présente comme « la meilleure alternative à Google Keyword Planner ». Cet outil entièrement gratuit est spécialisé dans la recherche de mots-clés longue traîne. Keyword Tool trouve ses informations via Google Suggest, la saisie semi-automatique de Google qui vous aide à taper vos requêtes plus rapidement en vous proposant des prédictions de recherche.

SEOquantum

Seoquantum est un outil d’analyse sémantique complet et payant. Pour avoir accès à toutes ses fonctionnalités, l’outil vous demande un abonnement mensuel de 239€. C’est pour cette raison que SEOquantum s’adresse plus aux professionnels comme les experts SEO ou les agences de référencement naturel. Plusieurs fonctionnalités permettent d’analyser vos contenus de façon précise et de les enrichir avec de nouveaux mots-clés.

Google Suggest peut vous aider

Depuis 2008, la barre de recherche Google affiche, au fur et à mesure de la saisie de l’internaute, des propositions de requêtes. Cette fonctionnalité, appelée Google Suggest peut vous aider à trouver des mots-clés. En effet, Google Suggest utilise la popularité des recherches pour classer ses suggestions. De la même manière que l’outil Keyword Tool, vous pouvez regarder ce que vous propose automatiquement Google. Cette liste qui s’affiche correspond aux requêtes les plus tapées et donc aux principaux centres d’intérêt des internautes sur le sujet. Si vous avez un blog sur les chaussures de sport, pourquoi ne pas utiliser le mot-clé « chaussures de sport femme » ou « chaussure de sport pas cher ». En tout cas c’est ce que vous conseille Google Suggest.

mot-clé Google Suggest

Découvrez nos solutions pour influencer les recherches associées afin de maîtriser votre e-reputation

La longue traîne pour le choix des mots-clés

Définition de la longue traîne

La longue traîne ou long tail a été conceptualisée pour la première fois en 2004 par le rédacteur en chef de la revue américaine Wired, Chris Anderson. Ce journaliste a employé ce terme pour parler de ses analyses réalisées sur des ventes d’e-commerçants comme Amazon. Il a découvert que :

  • Les best-sellers des entreprises représentaient peu de produit mais beaucoup de ventes (20% des ventes)
  • Les autres références représentaient beaucoup de produits mais très peu de vente pour chaque produit. Cependant le cumul de ces ventes était l’essentiel des bénéfices des e-commerçants (80%)

Ce constat de répartition est le même dans le domaine du référencement naturel. La longue traîne désigne l’ensemble des mots-clés à faible volume de recherche qui, cumulés, représentent une part de trafic très importante pour un site.

La courte traîne ou tête de longue traîne

mot-clé longue traîne

Pour expliquer le concept de la courte traîne, il est plus facile d’utiliser un graphique.

Les mots-clés souvent recherchés par les internautes (la courbe noire), apportent individuellement beaucoup de trafic au site. Cependant en cumulé, ils ne représentent qu’une petite partie de la part de trafic total du site. Par exemple, le mot-clé « chaussures de sport », recherché 2500 fois chaque mois a un fort potentiel de trafic pour votre site. Ce mot-clé peut faire partie de la courte traîne. Mais, selon le principe de cette courbe, la grande majorité de votre trafic est surement dû aux mots-clés de longue traîne cumulés (courbe orange) comme « chaussures de sport en salle » recherché 30 fois par mois ou « chaussures sport de combat » etc. La courbe orange occupe beaucoup plus de place que la courbe noire au niveau de la part de trafic du site.

Pour augmenter votre trafic, n’oubliez pas les mots-clés longue traîne avec un potentiel de trafic plus bas que les mots-clés courte traîne.

Comment trouver les mots-clés de longue traîne ?

Le premier réflexe lorsque l’on met en place une stratégie de référencement naturel, est de définir les mots-clés les plus stratégiques sur lesquels on souhaite se positionner. Ces mots-clés, sont généralement faciles à définir car évidents (ils définissent au mieux votre offre, comme « chaussures de sport »). Ils font partie de la courte traîne. Ce sont vos best-sellers, vos produits phares. Mais, comme la courbe le montre, ils ne vont représenter qu’une faible part de votre trafic total.

Le reste de votre trafic est celui de la longue traîne. Les pages qui apporteront peu de trafic ne sont pas optimisées sur un mot-clé phares. Alors comment trouver les mots-clés de longue traîne ? Pour cela, vous pouvez partir de vos mots-clés courte traîne et leur apporter quelques précisions. Par exemple, à partir de « chaussures de sport », vous pouvez consacrer une page sur  le mot-clé « chaussures de foot en salle », plus spécifique. L’outil en ligne, Answer the Public peut vous aider à travailler la longue traîne de votre site. En tapant un mot-clé dans la barre de recherche de ce site, vous pouvez avoir accès à un grand nombre de déclinaison de celui-ci. Toutes ces propositions de mots-clés sont les recherches effectuées par les internautes.

Avec les mots-clés de longue traîne, vous pouvez vous positionner sur des requêtes plus spécifiques. Moins d’internautes risquent d’être intéressés par ces pages mais vous avez plus de chance de bien vous positionner sur les mots-clés de longue traîne moins concurrentiels.

Comment estimer la difficulté d’un mot-clé ?

Vous avez désormais identifié des mots-clés qui vous paraissent être parfaits par rapport à votre thématique. Cependant, cela ne suffit pas. Il faut maintenant évaluer la difficulté pour votre site de se positionner sur cette requête.

Prendre en compte le nombre de résultats

Pour prendre conscience de la concurrence, le premier réflexe à avoir est de vérifier le nombre de sites qui est présent sur cette recherche. Pour cela, il suffit de taper votre mot-clé dans la barre de recherche de Google et de regarder le nombre de résultats indiqués. De nombreux SEO s’accordent à dire qu’au-delà de 500 000 résultats, il est très difficile de bien se positionner. Rien n’est impossible mais il vous faudra du temps, du travail et des moyens.

Avec cette méthode, vous pouvez vous rendre compte qu’il est extrêmement difficile, avec le mot-clé « chaussures de sport » et ses 201 000 000 résultats, de se positionner sur la première page de la SERP.

résultats Google

Estimer l’intérêt des internautes pour le mot-clé

Pour évaluer la pertinence d’un mot-clé, il faut inspecter le comportement des internautes à son égard. L’outil en ligne Ahrefs vous permet de faire cette analyse. Keywords Explorer, le moteur de recherche de mots-clés d’Ahrefs, vous donne accès à toutes les informations sur plus de 6 milliards de mots. Par exemple, en tapant « chaussures de sport », vous pouvez savoir que le potentiel de trafic de cette requête est de 2800 ou qu’elle est recherchée 2500 fois par mois.

Avant de choisir ses mots-clés, il est aussi important de bien connaître sa cible. Vous n’allez pas employer le même vocabulaire selon les personnes que vous visez. Établissez donc votre persona et choisissez vos mots-clés en fonction. Réfléchissez aux besoins de votre cible, à ses habitudes de consommation, à son niveau de langue, à son âge etc.

Regarder la concurrence sur vos mots-clés

Se situer en haut des SERP assure un taux de clic élevé.  Google estime que 80 % des clics sont concentrés sur les trois premiers sites qui apparaissent dans la SERP. Mais pour atteindre ces places, il faut au préalable estimer si cela est possible pour votre site.

Ahrefs vous donne aussi les données nécessaires pour faire cette analyse concurrentielle. Dans la catégorie Keywords Explorer, un graphique vous montre l’historique des positions dans la SERP sur une requête choisie afin d’identifier vos concurrents.

Avec le croisement de toutes ces données, Ahrefs calcule le « keyword difficulty » de chaque mot-clé. Ce score, de 0 à 100 vous donne un aperçu de la difficulté pour votre site de se positionner dans le top 10 sur cette requête.

Pour garder le même exemple, si vous envisagez de vous positionner sur « chaussures de sport » avec votre blog sur les équipements de sport, analysez au préalable la SERP. Aujourd’hui, vos concurrents directs sont des gros acteurs e-commerçants comme Zalando, Amazon, Spartoo ou Décathlon. Sans cette analyse préalable des SERP, vous n’auriez pas identifier les acteurs en place et pris conscience des forces budgétaires nécessaires pour obtenir les premières places de la SERP.

Analyser le contenu des sites dans le top 10

Si vous vous sentez encore capable de relever le défi de vous positionner dans le top 3 sur la requête « chaussures de sport », voici la marche à suivre.

Pour arriver à dépasser la concurrence, il faut comprendre comment ces sites ont réussi à se positionner. Analyser le contenu des premiers sites est donc la première étape. Avec cette analyse concurrentielle, vous pouvez comprendre comment ils sont arrivés en haut du classement. Regardez donc les mots-clés qu’ils ont utilisés, où ils les ont placés au sein de leurs contenus et à quelle fréquence ils sont utilisés.

Comment placer les mots-clés dans votre site ?

placer mot-clé

Une page = une requête

Avant de placer vos mots-clés, il est primordial de déterminer le sujet de chaque page de votre site. Il est important de ne pas se disperser et d’organiser son site. Votre blog sur les équipements de sport contient surement des pages sur différentes thématiques. Si vous voulez remonter dans la SERP sur la requête « chaussures de sport », n’essayez pas d’optimiser la page dédiée sur d’autres requêtes. Une page, une thématique voire même un mot-clé unique. Si vous avez envie de ranker sur « chaussures de marche », créez une autre page, sur une autre URL, avec un autre contenu.

La balise title

Google porte une grande attention aux emplacements des mots-clés dans une page. Cette localisation joue un rôle important dans le positionnement d’un site.

La balise title informe Google mais aussi les internautes du sujet de la page. Elle correspond au titre qui apparaît en bleu sur les snippets des pages de résultat Google et dans l’onglet du navigateur de l’internaute. Si vous voulez vous positionner dans les SERP sur des requêtes en particulier, optimisez vos balises titles pour qu’ils contiennent ces mots-clés.

Il est donc impératif de rédiger la balise title minutieusement pour chaque page de votre site. Intégrez le mot-clé principal dans cet emplacement et au début si cela est possible. Évitez donc les expressions du type « Page d’accueil » ou « Bienvenue sur mon site » qui ne n’apportent rien ni à l’internaute, ni à Google. Pire, ne faites pas comme les 20 600 000 propriétaires de page qui ont oublié de les nommer et qui se retrouvent avec la mention par défaut « untitled document ».

Les balise Hn

Les balises Hn correspondent aux titres et sous-titres présents dans le contenu des pages web. La balise H1 correspond au titre principal et unique de la page. Elle annonce le sujet. La balise H2 correspond au premier sous-titre. Elle annonce une sous-partie du sujet.

Il existe 6 niveaux de titres qui permettent de structurer votre contenu. Les balises Hn facilitent la lecture de votre contenu pour les internautes et indiquent aussi à Google les informations présentes dans votre texte. Si Google repère « chaussures de sport » dans votre H1, il saura que vous traitez de ce sujet sur cette page. En insérant vos mots-clés dans les balises Hn, vous aidez en quelque sorte le moteur à vous positionner sur les bonnes requêtes.

Le contenu

Après avoir regardé vos balises, le robot de Google inspecte la présence des expressions clés dans le contenu de votre site. Il est donc nécessaire (même si cela parait évident) d’insérer vos mots-clés dans votre texte.

Les mots mis en gras avec la balise strong au sein de votre contenu ont plus de poids pour le moteur de recherche. Il est donc conseillé de mettre en gras vos mots-clés sur lesquelles vous voulez vous positionner.

Les images

Intégrez les mots-clés dans la balise alt (balise pour la description des images). Évitez les répétitions afin de ne pas être sanctionner par le moteur de recherche. Selon les guidelines de Google, la balise alt doit être avant tout une description de l’image. Il faut donc trouver le savant mélange entre description et optimisation. Le but est de proposer un contenu pertinent conforme aux requêtes et aux attentes de l’internaute.

La balise méta description

La balise méta description est un résumé de la page d’un site web qui ne doit pas, comme on a coutume de dire, dépasser 160 caractères. Cette balise peut s’afficher sous le titre des pages sur les SERP de Google. Contrairement aux idées reçues, la balise méta description ne fait pas partie des critères de Google pour le positionnement des sites. Cependant, la pertinence de la balise méta description influe considérablement sur le taux de clic. Essayez de compléter votre titre, en apportant de nouvelles informations sur votre page. Essayez de donner envie aux internautes d’aller voir votre site et donc d’inciter au clic.

Restez naturel

L’optimisation d’une page web doit se faire avec du bon sens. N’oubliez pas que le but est que votre page soit lue par des internautes ou que votre produit soit acheté. Ne tombez pas dans la suroptimisation. Cette pratique est d’ailleurs condamnée par les filtres de Google, comme Panda ou Pingouin, qui appliquent des pénalités. Évitez donc :

  • D’insérer vos mots-clés à toutes les lignes
  • De mettre une balise strong à tous les mots
  • De délaisser la qualité rédactionnelle au profit de l’optimisation SEO

L’insertion des mots-clés doit être faite de manière naturelle. À la lecture, si vous trouvez que votre texte est lourd à cause des nombreux mots-clés, réécrivez-le. Suivez votre instinct et écrivez pour plaire à vos lecteurs.